De la Science à la Géobiologie

Digne héritière de la Science des sourciers, La Géobiologie n’a pas à rougir de sa filiation.

La Géobiologie permet de détecter des énergies très subtiles, qui échappent à nos sens et à la plupart de nos instruments. Mais petit à petit, la Science « officielle » découvre, et parfois sans le savoir, les principes de la Géobiologie, et les reconnaît !…

Accès direct aux chapitres :

La science et l’invisible                       

Les phénomènes invisibles                

Une issue certaine                              


La science et l’invisible

Pour  fixer les choses, voici la définition du mot « Science » d’après le dictionnaire Larousse : 

Ensemble cohérent de connaissances relatives à certaines catégories de faits, d’objets ou de phénomènes obéissant à des lois et/ou vérifiés par les méthodes expérimentales

Pour faire bonne mesure, voici également la définition du mot « invisible » selon la même source :

Qui n’est pas perceptible par la vue, qui agit dans l’ombre : ennemi, menace invisible…

Voici peut-être une des origines de l’inquiétude ressentie par certaines personnes avec ce qui touche de trop près à l’invisible…


Les phénomènes invisibles

La  Géobiologie est une de ces sciences de l’invisible qui répond à des lois, que nous avons pour le moment du mal à établir parfaitement. Néanmoins les faits et l’évolution des techniques parlent pour elle, et en attendant l’heure bénie pour l’humanité où cette connaissance sera parfaitement  intégrée, voici comment, année après année, l’invisible devient perceptible grâce à la Science qui crée les instruments pour suppléer aux piètres  limites de nos sens.

     

Les phénomènes invisibles sont légions, et les exemples ci-dessous ont été choisis par le fait que tous, avant leur découverte, étaient inconnus ou inexplicables. Et la découverte de certains d’entre eux  furent en butte aux plus grandes réticences humaines et scientifiques.  

Que de choses déclarées impossibles, jusqu’au jour où elles se trouvèrent faites !

1800 : William Herschell, un astronome anglais, mesure la température dans chaque zone du spectre lumineux; il constate que le rouge chauffe plus que le bleu. Il s’aperçoit également qu’à coté du rouge, là où l’œil ne perçoit plus rien, le thermomètre indique une température encore plus élevée… Il vient de découvrir une gamme de rayonnement invisible à l’œil nu : les infrarouges.

1801 : Les rayons ultra-violets, invisibles à l’œil nu, sont découverts par le physicien allemand Johann Ritter d’après leur action chimique sur le chlorure d’argent.  Plus tard, d’autres applications de ces rayons UV furent découvertes. Il convient de reconnaître certains résultats tout à fait intéressants de ces recherches…

1886 : Heinrich Hertz découvre les ondes radio, elles aussi invisibles à l’œil nu. Elles seront appelées « ondes hertziennes » en son honneur.

1895 : Les rayons X, parfaitement invisibles à l’œil nu, sont découverts par le physicien Wilhelm Röntgen. Leur application : la radiographie, qui permet littéralement de voir au travers de notre corps.  Voici ce qu’en disent les Esprits : « … ces rayons prouvent à l’évidence, mieux que nous ne saurions le dire, que la matière n’est rien… »

J’accélère un peu le temps…

1983 : l’intrication quantique vient d’être prouvée… Ce phénomène strictement invisible fait apparaître aux scientifiques médusés qu’une information de nature strictement inconnue circule  beaucoup plus vite que la vitesse de la lumière

De façon pas du tout anecdotique, l’intrication quantique explique le pourquoi et le comment de la radiesthésie et du travail à distance des géobiologues, sourciers, leveurs de feu et magnétiseurs !

   

1995 : la première planète orbitant autour d’une autre étoile que notre soleil est découverte. Cette planète est non seulement invisible à l’œil nu, mais également invisible au télescope. Son existence a été calculée et déduite des mouvements de l’étoile autour de laquelle elle tourne. A peine quelques années auparavant, beaucoup de scientifiques pensaient encore très sérieusement que notre système solaire était une exception quasi-absolue dans l’Univers.

2008 : le Professeur Luc Montagnier devient prix Nobel de médecine pour ses travaux sur  le virus du sida. Fort de cette distinction mondialement reconnue, il affirme que ses travaux étaient inspirés de ceux de M. Jacques Benvéniste.

Stupéfaction absolue dans les milieux scientifiques, car M. Benvéniste avait travaillé dans les années 1980 sur la mémoire de l’eau, et la chose avait fait hurler au charlatanisme…  Attaques, moqueries, rétrogradation, démantèlement de son équipe de travail, vexations, rien n’avait été épargné à M. Benvéniste, qui avait pourtant lui aussi, quelque années auparavant, été pressenti pour un prix Nobel…

Mais en ce jour, ce n’était rien moins qu’un prix Nobel qui rétablissait l’honneur de M. Jacques Benvéniste, en prouvant qu’il avait eu raison.

2013 :  Retour aux étoiles… Les astronomes estiment à présent que chaque étoile possède un système planétaire complet. Ce qu’ils considéraient comme une exception est en fait la règle. Le nombre de planètes invisibles à l’œil nu se chiffrerait en millions de milliards, juste dans notre galaxie.

2016 : le nombre de planètes officiellement détectées, et bien entendu invisibles à l’œil nu, passe brutalement de 2 125  à 3 409, après que les données du télescope Képler, en orbite autour de la Terre, aient été examinées  et validées par la NASA.

Comme vous pouvez le voir dans cette liste absolument non exhaustive, les découvertes de l’invisible s’accumulent. Cette liste sera enrichie au fil de ma connaissance de ces découvertes fondamentales, mais l’issue ne fait aucun doute…


Une issue certaine

La Science fait aujourd’hui des pas de géant dans des domaines dont on ne soupçonnait même pas l’existence il y a seulement quelques années. Tous les jours, notre monde apparaît infiniment plus vaste que ce que nous l’imaginions. L’impensable d’hier est devenu la certitude d’aujourd’hui.

Ce n’est qu’une question de temps.  Inévitablement, entre la Science et la Géobiologie, la connexion se fera, et la lumière jaillira pour ne former qu’une seule Science éclairée pour le plus grand bien de l’Humanité.

Juin 27, 2017 | Posted by in Science et expériences | 0 comments

Add Your Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Premium Wordpress Themes by UFO Themes