L’intrication quantique – le travail à distance

Le travail à distance largement utilisé par la Géobiologie trouve son explication dans  un phénomène scientifique incroyable : l’intrication quantique.

Ce phénomène fut prouvé dans les années 1980, laissant les scientifiques totalement abasourdis par la portée de ce qu’ils avaient découvert, et dont vous allez pouvoir juger de l’étendue…

Accès direct aux chapitres :

Un phénomène extraordinaire                     

Des conséquences impressionnantes          

Une application fonctionnelle                       


Un phénomène extraordinaire

L’intrication quantique… Il faut bien reconnaître que ces mots font mal aux cheveux juste en les prononçant. Et pourtant, derrière ces mots, se cache une idée aussi simple qu’extraordinaire…

Voici la définition scientifique de l’intrication quantique : « Un phénomène dans lequel deux particules ont des états quantiques dépendant l’un de l’autre, quelle que soit la distance qui les sépare ».

Mais commençons par le commencement, et quelques menues explications…

Un rideau s’ouvre sur la corrélation entre l’intrication quantique et la Géobiologie, permettant une explication du très controversé travail à distance

L’intrication :

L’intrication définit un état enchevêtré, entremêlé, ou connecté. Faisons un parallèle avec des jumeaux, ou avec des jumelles, c’est plus joli…

Chez les jumelles ou jumeaux, il est courant que leurs pensées soient si étroitement liées, que même loin l’une de l’autre, on pourrait les croire « connectées ». Une telle relation est qualifiée « d’intriquée ».  L’exemple est d’ailleurs tellement parlant qu’il est utilisé par les physiciens pour imager le phénomène de l’intrication quantique…

Quantique :

Quantique vient de quantum, qui signifie « une quantité déterminée de quelque chose ».
Lorsque les physiciens utilisent ce terme,  ils parlent d’une toute petite quantité, de l’ordre de 1 atome, ou de 1 particule de cet atome, telle que 1 électron ou 1 photon !

Ces particules sont si infiniment petites qu’elles sont absolument invisibles à nos yeux. Il faut des appareils ultra-sophistiqués pour espérer en entr’apercevoir une, et encore n’en détecte-t-on que sa trace.

Une particule infiniment petite dans un état intriqué peut communiquer avec une particule jumelle

L’état quantique d’une particule est défini par son « spin », une valeur binaire (1 ou -1)  considérée comme hautement aléatoire, qui permet théoriquement de différencier 2 particules entre elles

L’intrication quantique :

L’intrication quantique désigne donc un état très particulier de la matière, où deux infimes particules vont se comporter comme des jumelles. Chacune va être dépendante de ce que fait l’autre, quelque soit la distance qui les sépare ; il peut s’agir de quelques mètres ou de milliards de kilomètres !

Pour couronner le tout, cette connexion  se fait instantanément, c’est à dire infiniment plus vite que la vitesse de la lumière (300 000 kilomètres par seconde), pourtant considérée jusque là comme une limite absolue.

Pour bien se représenter les choses, il y a à peu près la même différence entre « l’instantanément » de l’intrication et la vitesse de la lumière,  qu’il peut y en avoir entre une balle de fusil  et un escargot !

La seule chose qui puisse filer aussi vite que cet « instantanément-là », c’est notre pensée…

 

Pour ceux qui voudraient savoir comment les choses ont été techniquement mesurées, le lien ci-dessous développe l’expérience qui mit en évidence l’intrication quantique :


Des conséquences impressionnantes

Pourquoi cet état intéresse tant les physiciens ?  Parce que  les conséquences de ce comportement font entrevoir des possibilités quasi-miraculeuses… Au rang de ces possibilités, les communications instantanées font rêver les scientifiques…

Des ordinateurs quantiques ultra-rapides :

De tels ordinateurs seraient utilisés pour faire des calculs pharaoniques en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.  Car malgré les incessants progrès des processeurs, la plus puissante des machines actuelles passerait pour une tortue rhumatisante à côté de ce qui est espéré pour un ordinateur quantique.

Des communications instantanées :

Les astronomes en rêvent, et pour cause !  Pour exemple, un signal radio met au bas mot 12 minutes pour aller de la Terre vers Mars, et autant pour revenir. Pas franchement réactif, surtout quand un petit robot se promène sur Mars et que les techniciens s’aperçoivent qu’il va dans la mauvaise direction…

Ainsi, le temps que les images du robot arrivent à la NASA, que les techniciens lui ordonnent en catastrophe de stopper, et que le robot reçoive enfin cet ordre, 24 interminables minutes se sont passées pendant lesquelles le petit robot a continué tout droit pour aller s’enliser dans des sables trop fins. Et les techniciens mettent ensuite des mois à tenter de le sortir de là, quand ils y arrivent !

Savoir ce qui se passe à l’autre bout de l’Univers :

Potentiellement, il deviendrait possible savoir ce qui se passe à l’autre bout de l’Univers,  sans avoir à envoyer des satellites hors de prix qui mettent plusieurs dizaines d’années pour « simplement » sortir de notre système solaire…


Une application fonctionnelle

L’intrication quantique existe depuis que le monde est monde, et il est hautement probable que les disciplines qui font appel au travail à distance, la Géobiologie, le Magnétisme, Reiki, Spiritisme…  soient des applications fonctionnelles de ce phénomène.

Un petit exemple ?

Début 2014,  je suis sollicité par une famille habitant La Réunion. Dans cette famille, un petit garçon de 3 ans qui, depuis tout bébé, ne peut pas dormir. Ses nuits ne sont que pleurs et insomnies. Après avoir consulté sans succès tout ce que l’île compte de spécialistes, les parents sont à bout de forces, et plus très loin de la crise de nerfs.

les perturbations géobiologiques n’épargnent nullement les habitations de cette ile paradisiaque

Une analyse effectuée depuis chez moi, à Villeurbanne, sur un plan de la maison où vit cette famille, montre que cette demeure est située sur une faille très virulente. Une correction est faite, et la nuit suivante, l’enfant a enfin trouvé un sommeil profond…

un bébé dort profondément après qu’une correction géobiologique a été appliquée sur la maison de ses parents

Voyez-vous le lien avec l’intrication quantique ?

– L’analyse du plan (qui est une représentation de cette maison) m’a permis de faire l’analyse de cette maison située à la Réunion. Le plan est donc intriqué (connecté) avec la maison.

– La correction, appliquée sur le plan, a entrainé la correction de la maison. N’est-ce pas exactement ce qui est prévu et tant espéré par les physiciens à propos de l’intrication quantique ?

– Et enfin, entre La Réunion et le lieu où je travaille : 9 000 kilomètres, soit 12 heures d’avion. Ce n’est pas encore l’autre bout de l’Univers,  mais ce n’est déjà pas si mal, non ?

Voilà, c’est fini…  Si une meilleure explication devait expliquer les détections et actions à distance que les géobiologues, magnétiseurs, radiesthésistes, guérisseurs, leveurs de feu, praticiens Reiki, et j’en oublie certainement, pratiquent tous les jours et dans le monde entier, alors je serai prêt à l’écouter avec beaucoup d’attention !

Mais si un physicien ou une physicienne acceptait de tourner ses instruments vers la Géobiologie, alors je serai très heureux de collaborer à ses recherches. Dans l’intervalle, vos réactions sur le sujet sont les bienvenues !

Juil 24, 2017 | Posted by in Science et expériences | 0 comments

Add Your Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Premium Wordpress Themes by UFO Themes